S'abonner

Toute l'actualité de la Sûreté et de la Sécurité

Actualités

Identification & Contrôle d'accès 2 mai 2023 11:23:13

Advent renonce à vendre Idemia

Le leader mondial de la biométrie était en vente depuis plusieurs semaines. Les candidats au rachat étant moins nombreux que prévu, le fonds, actionnaire majoritaire d’Idemia, renonce à la vente. Advent espérait tirer de la vente entre cinq et six milliards d’euros. Quelques noms de possibles acquéreurs avaient très vite circulé. Ceux de fonds tels qu'Apollo, Veritas, Brookfield et CVC, des industriels comme Nec, HID Global ou encore Assa Abloy. Sans oublier le groupe Thales. Mais, peu à peu, et depuis l’annonce de la mise en vente d’Idemia, les candidats au rachat semblaient bien moins enthousiastes et motivés… À tel point que certaines sources se demandaient si Advent pourra obtenir de la vente d’Idemia le prix qu’il en escomptait. Que pouvait faire Advent ? Revoir ses espérances à la baisse ? Envisager une vente par morceau d’Idemia qui, rappelons le, emploie 15 000 personnes, pour un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros. Cette vente par morceau (biométrie et activités cyber séparées) aurait pu raviver l’intérêt de certains.

Finalement, comme l’annonçaient le journal Les Échos, le 21 avril dernier, Advent aurait décidé de ne pas vendre le groupe Idemia. Rappelons que pour créer ce dernier, Advent avait déboursé quelques sommes rondelettes : 1,15 milliard d’euros pour le rachat, en 2011, d’Oberthur, puis 2,4 milliards d’euros en 2016 pour acquérir Morpho, ex-Safran Identity…

A lire également

Sur le même sujet

Vidéo du mois

EJ - RE DEFENSO(R) SR4

Annuaire

Trouvez les prestataires de Sûreté et de la Sécurité

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur la Sûreté et la Sécurité.